Se connecter
Le matériel : location, achat, entretien

Le matériel : location, achat, entretien


Toute l'association

      Les équipements sont très chers pour assurer à la fois la protection et le confort des tireurs : on peut estimer en neuf l'équipement complet de cinq cents à mille euros selon la gamme ... 

Aussi le club loue-t-il le matériel aux licenciés, tout en invitant les compétiteurs à s'équiper peu à peu avec leur propre matériel : cela est plus commode notamment pour les compétitions.

Nous mettons ainsi à votre disposition (ordre d'habillement) :

  • pantalon,

    • sous-cuirasse,

      • cuirasse,

        • masques

NOTA BENE : les armes (fleuret, épée, sabre) sont disponibles sur place et ne sont louées que pour les compétiteurs, qui disposent d'une arme (fleuret ...) dans leur sac (à équiper d'une gaine plastique, un tube PVC fera l'affaire) en prévision des compétitions.

  • Pour la compétition (fleuret - épée) :

    • fleuret et fils de corps,

    • épée et fils de corps

Quel que soit votre choix, un second jeu, prêté par le club,  vous accompagnera pour les tournois et compétitions sans aucun supplément !

Pour les séances d'essai gratuit, le Club prête gratuitement l'équipement, y compris le gant pour une à deux séances d'essai.

Le Club propose également l'achat d'articles pour le confort et l'identité des membres du Club d'Escrime de Saverne : vestes polaires, écussons ... votre agrément (la polaire est vraiment à l'épreuve du froid) sera aussi un soutien !

 

 

  Conseils d'entretien des tenues d’escrime

Veste ("cuirasse") - pantalon - sous-cuirasse - masque et armes
Pour tous les éléments :    REPASSAGE A EVITER - SECHE-LINGE INTERDIT

 Bien que le lavage de la tenue reste à l’appréciation de chacun, le minimum est de la laver à chaque période de congés.

En rentrant d’entraînement comme de compétition, penser à bien vider son sac d’escrime pour éviter de laisser stagner des vêtements humides de sueur avec des armes (risque de rouille !). Aérer la tenue sur des cintres.

La veste, le pantalon et la sous-cuirasse
    
Lavage en machine : réglage synthétique 30°C maximum avec essorage, lessive ordinaire (selon regularité : plus la tenue est lavée souvent, moins il faut de lessive), séchage  à l’air libre. Le rinçage est important, une tenue qui gratte la peau peut être due à un excès de poudre à laver.

Comment nettoyer la cuirasse électrique ? NE PAS LAVER LA CUIRASSE ELECTRIQUE AUSSI SOUVENT QUE LA TENUE
Pour nettoyer votre cuirasse personnelle, utiliser une lessive sans assouplissant.
Lavage en machine à l’envers (doublure de couleur visible), à froid sur programme « délicat » ou « laine » sans essorage (attention : les fils métalliques peuvent être cassés par un essorage trop brutal)
Egouttage et séchage à l’air libre.

Le masque :

Comment nettoyer le masque ?
LAVAGE PATIENT :Lavage à la main dans une bassine de préférence. Ne pas laisser le masque trop longtemps tremper car la mousse absorbe l’eau. La bassine est préférable pour ne pas rayer l'émail avec les parties métalliques du masque mais dans certains cas l'évier est envisageable.

LAVAGE RAPIDE : possibilité de laver au lave-vaisselle mais en cycle court et température basse (max. 70°). Ne pas laver de cette façon plus d'une fois par an à cause de la température de l'eau qui peut dissoudre la colle.

L'usage du savon noir est conseillé (mais pas en lave-vaisselle). Un simple «essuyage » ne suffit pas ; prenez le temps d'éponger puis bien laisser sécher.
 Attention : il est long à sécher,  prévoir un temps de séchage conséquent des garnitures fixes (2 jours environ, selon le temps).
Ni javel,  ni détachant, ni lessive type vizir (le rouge peut déteindre sur la bavette)


Masque à garnissage fixe : la garniture est rivetée sur l’armature (pas de démontage)
Nettoyage par brossage à l’eau et au savon (ou lessive liquide) puis rinçage à l’eau claire.
Masque à garnissage amovible : la garniture est en deux parties une rivetée sur l’armature (pas de démontage), l’autre (doublure) amovible fixée par velcro.
Nettoyage de la partie fixe par brossage à l’eau et au savon (ou lessive liquide) puis rinçage à l’eau claire. Nettoyage de la doublure à froid sur programme « délicat » ou « laine » et pas de passage en sèche-linge.


Le gant :

Quelque soit le type de gant : nettoyage à la main  à l’eau froide ou tiède (30°C max). Séchage à l’air libre. Le lavage en lave-linge provoque la décoloration et abîme le cuir.
Pour les gants en cuir ou partiellement en cuir, nourrir le cuir après séchage avec une crème hydratante pour les mains ou de la lanoline.
A savoir : le lavage occasionnel en lave-vaisselle permet d'éviter la décoloration si le gant est posé sur le panier supérieur.


Les armes :

Quelle que soit l’arme, éviter l’installation de la corrosion sur la lame en la frottant régulièrement à l’aide de laine d'acier car elle ne raye pas mais détache la corrosion. ATTENTION : ne pas confondre laine d'acier et paille de fer ! On peut aussi employer des éponges  spécifiques (de préférence celles qui ne rayent pas si la lame est en bon état).
Veiller à essuyer la lame au torchon au papier sec (essuie-tout) ou au chiffon si celle-ci est humide car sinon risque de rouille.
Pour les armes électriques, attention de ne pas dénuder le fil sur la lame avec l’abrasif.

Les gardes et coquilles peuvent être traitées avec un produit lustrant adapté (tous métaux) ou simplement lustrées au tampon de laine d'acier. Portez un gant adapté ou tenez le tampon avec un chiffon pour éviter le noircissement des doigts.

 

 

PHOTOS

Rose championne départementale et régionale !Rose championne départementale et régionale !Rose championne départementale et régionale !Challenge Aguillon  2017Challenge Aguillon  2017

PROCHAIN ÉVÈNEMENT

Aucun évènement à afficher.